Mécanicien de chantier /
Mécanicienne de chantier

Un mécanicien de chantier, ça fait quoi?

Installe, répare, règle, monte et démonte la machinerie, en plus de procéder à sa manutention ; Fabrique des gabarits pour cette machinerie. Exemple de machinerie : convoyeurs, turbines, éoliennes, compresseurs, fours, broyeurs, chaînes de production.
Cette description s’inspire de plusieurs sources et peut être sensiblement différente de la définition du métier inscrite dans le Règlement sur la formation professionnelle de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction. 

Qu’est-ce que ça prend pour devenir mécanicien de chantier?

DÉBROUILLARDISE – INGÉNIOSITÉ – PRÉCISION – BONNE DEXTÉRITÉ – BONNE CONDITION PHYSIQUE INTÉRÊT pour l’acquisition des connaissances liées à l’application des notions de mathématique, d’informatique, de chimie, de physique, ainsi qu’à l’automatisation, à la soudure, à l’usinage, et au levage de pièces. HABILETÉS pour le déplacement d’objets lourds. 

Taux horaires

Selon les conventions collectives (avril 2020)
Entre 23,17 $ et 41,36 $

Perspectives d'emploi

Bonnes

Formation

DEP de 1 800 heures

Intéressant! Quel est le parcours scolaire à suivre?

Formation requise :

Diplôme d’études professionnelles – Mécanique industrielle de construction et d’entretien (5260) ou Industrial Construction and Maintenance Mechanics (5760)

Formation généralement offerte dans les régions suivantes :

* Formation également offerte en anglais.

Abitibi-Témiscamingue
Bas-Saint-Laurent
Capitale-Nationale
Centre-du-Québec
Chaudière-Appalaches
Côte-Nord
Estrie
Laurentides*
Laval
Mauricie
Montérégie*
Montréal
Nord-du-Québec*
Outaouais
Saguenay-Lac-Saint-Jean
Vous voulez en savoir plus sur le contenu du programme? CONSULTEZ L'INFOROUTE FPT

Préalables scolaires :

Il existe différentes options pour accéder à la formation

DÉTENIR UN DIPLÔME

  • Être titulaire d’un diplôme d’études secondaires ou de son équivalent reconnu ;

OU

  • Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures comme le diplôme d’études collégiales ou le baccalauréat.

ÊTRE ÂGÉ D’AU MOINS 16 ANS

  • Avoir au moins 16 ans au 30 septembre de l’année scolaire au cours de laquelle la personne commence la formation ; 

ET

  • Avoir obtenu les unités de 4e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématique dans des programmes d’études établis par le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ) ;

OU

  • Avoir réalisé des apprentissages reconnus équivalents.

ÊTRE ÂGÉ D’AU MOINS 18 ANS

  • Avoir au moins 18 ans au moment de commencer la formation ;

ET

  • Posséder les préalables fonctionnels, soit la réussite du test de développement général (TDG) ;
  • Posséder les préalables spécifiques au programme d’études visé ;

OU

  • Avoir réalisé des apprentissages reconnus équivalents.

DÉTENIR CERTAINES UNITÉS DE 3e SECONDAIRE

  • Avoir obtenu les unités de 3e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématique dans des programmes d’études établis par le MEQ ;

ET

  • Poursuivre la formation générale en concomitance avec la formation professionnelle afin d’obtenir les unités de 4e secondaire manquantes en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématique dans des programmes d’études établis par le MEQ.